Ma peau contre ta peau

Paroles et musique : Erwens
Extrait de l’album « Eponyme » Erwens

[one_half last= »no »]

Tu me zieutes,
Tu m’admires,
Et je suis un peu gêné.
Tu me flirtes,
Tu m’aspires,
Mais je n’veux pas
Te freiner.

Tu es ma pieuvre,
Dans tes bras,
Tu manœuvres
Mes faux pas,
Non ! faut pas !!
Et face à tous tes baisers,
Je ne suis pas encore né !

Tu m’enivres, tu t’esquives,
Tu es pire qu’une anguille.
Tu ondules, tu pendules,
Tu te piques,
Tu te piques à mon aiguille.

Et ma tête, prisonnière,
De mes pensées,
Pas très sages.
Tends les mains, passagère,
De tes parfums de voyage.

(Refrain)
Mais un peu plus
Chaque jour,
Tu es l’amour
Qui frappe à ma porte,
Le tic-tac du temps
Qui court,
C’est ton cœur
Qui en est l’escorte.
C’est ta peau
Contre ma peau,
J’aimerai en faire
Un tableau,
De jour en jour,
Tu m’étonnes,
Pour toi, j’en ferai
Des tonnes.

Je m’escrime, sans déprime,
Je me bats
Contre les rimes.
Tu te colles, tu me frôles,
Tu m’fais jouer
Mon plus beau rôle.[/one_half]

Et ta main, sur ma main,
Ce n’est pas rien,
Nom d’un chien.
Ça vaut mieux,
qu’tous les Dieux,
Quand on est
qu’tous les deux.

Tu m’effleures,
à toute heure,
De tes ruses de sioux,
(see you later, see you soon…)
Et tes flèches
Dans mon cœur,
Finissent,
Par me rendre fou.

J’suis indien, je suis tien,
Et j’ai l’âme d’un vaurien.
Je n’suis qu’un Géronimo,
J’aime la grotte
De ma squaw.

Refrain

Tu es experte, réussie,
Rien en perte, qu’en profit.
Tu me gagnes, sans jouer,
Sans miser, j’suis tombé,
A tes pieds, j’suis lié.
A ton corps, chevillé,
Et mon rêve éveillé,
Est notre éternité.

C’est ma peau
Contre ta peau,
C’est ta peau
Contre ma peau,
C’est ma peau
Contre ta peau,
C’est ta peau
Contre ma peau,
C’est ma peau
Contre ta peau,
C’est ta peau
Contre ma peau !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *