Rue du moulin d’Etienne

erwens rue du moulin d'etienne

Paroles et musique Erwens
Extrait de l’album « Vol de nuit » Renaud JEUNE

Rue du moulin d’Etienne,
Je vois à travers mes persiennes,
Jouer les gosses à la marelle,
Surveillés par des femmes,
Encore très belles.
Et bien, qu’à cela ne tienne,
Quand on voit les fleurs on voit les graines,
Elles courent partout en ribambelles
Sur les pelouses en aquarelles.

Passe le temps,
Jouent les enfants,
Au fil d’une mélodie,
D’un accord qui te sourit,
T’en fais pas mon petit bonhomme,
On se reverra samedi…
à samedi…

Rue du moulin d’Etienne,
Je guette jusqu’à c’que la nuit vienne,
Que les p’tits gosses rentrent chez eux,
Tout crottés mais plein d’éclats dans les yeux.
Et moi derrière mes fenêtres,
J’écris des tas de mots et de lettres,
Des chansons pour le bien être,
Qui le seront un jour peut être…

Passe le temps,
Jouent les enfants,
Au fil d’une mélodie, 
D’un accord qui te sourit,
T’en fais pas mon petit bonhomme, 
On se reverra samedi,
à samedi…

Rue du moulin d’Etienne,
Les mélodies qui sont les miennes
Seront couvertes par la télé,
On sentira les frites, à plein nez !

Passe le temps,
Jouent les enfants,
Au fil d’une mélodie,
D’un accord qui te sourit,
T’en fait pas mon petit bonhomme,
On se reverra samedi,
à samedi…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *