Jean qui rit ou Jean qui pleure

Paroles et musique : Erwens
Extrait de l’album « Eponyme » Erwens

[one_half last= »no »]
Jean qui rit ou Jean qui pleure,
Au loin j’entends les clameurs.
Mais place à nos sentiments,
D’argent ou de fer blanc…
Je sens ton regard sur moi
Coup de cœur ou coup d’éclat

Dis-moi ce que je dois croire
Entre ton bon et mon vouloir.
Y a-t-il un peu d’espoir,
Entre mon bon et ton vouloir ?

Qu’en est-il de nos ardeurs
À se prendre du bout du cœur,
Et de tes yeux mon firmament
M’y prendre comme un aimant.

Côté face côté pile
Ou tomber dans le mille,
Dis-moi ce que je dois croire
Entre ton bon et mon vouloir.
J’aime notre belle histoire
Entre mon bon et ton vouloir…

Si ce n’est qu’un courant d’air
Sorti tout droit de son repaire,
Que deviennent nos idées noires
Du matin ou bien du soir ?

Partent-elles en montgolfière
Au vent des bonnes manières,
Pour essaimer à l’envie
Les graines de notre ennui ?
À Dire tout et son contraire
Nos larmes sont amères,
Mais si l’on savait y faire
Quelle paix sur la terre.

Si tous les donneurs de leçon
Se prenaient à leurs hameçons,
Qu’est-ce que je devrais croire
De leur bon ou d’leur vouloir.
Et ils en font bien des histoires
Qu’il est bon d’leur en vouloir.

Tu n’es pas un courant d’air,
Rien qu’une belle volontaire
En liberté prisonnière
De mes drôles de manières.[/one_half]

De ton bon ou d’ton vouloir
Me voilà bien accroché.
De mon bon ou d’mon vouloir
Te voilà bien attichée…

Pot de fer ou pot de terre,
Pas d’ombre sans lumière.
Pas d’paradis sans enfer,
Que vivent les contraires.

Côté Ying ou côté yang,
Travailler tirer au flanc,
D’aussi loin dans ma mémoire.
Tous tes bons et tes vouloirs
Sont autant de bouts d’espoir.
Que je prends en bon vouloir…
Si ce n’est qu’un courant d’air
Sorti tout droit de son repaire,
Que deviennent nos idées noires
Du matin ou bien du soir ?

Partent-elles en montgolfière
Au vent des bonnes manières
Pour essaimer à l’envie
Les graines de notre ennui ?

Tu n’es pas un courant d’air
Rien qu’une belle volontaire
En liberté prisonnière
De mes drôles de manières…

Jean qui rit ou Jean qui pleure,
Au loin j’entends les clameurs.
Mais place à nos sentiments,
D’argent ou de fer blanc…

Je sens ton regard sur moi
Coup de cœur ou coup d’éclat.

Dis-moi ce que je dois croire
Entre ton bon et mon vouloir.
Y a-t-il un peu d’espoir,
Entre mon bon et ton vouloir ?
Entre ton bon et mon vouloir ?