Article paru sur la revue  »Les amis de Georges » numéro 137 Janvier Février 2014

Article par Jean-Marc Dermesropian

Il y a des artistes qu’on a envie d’aimer, à peine ont-ils posé le pied sur une scène.
C’est le cas d’Erwens, un garçon qui pourrait concurrencer l’ami Jean-Pierre Laurant qui rêvait naguère d’être premier au Pote 50.

Joli jeu de mot pour présenter Erwens qui en invente tout le temps, à tout bout de « chant ».
Je viens de recevoir son dernier album, « Eponyme » que j’ai écouté puis réécouté.

Erwens, au jeu de guitare soigné et très swing, a su s’entourer d’excellents musiciens pour le réaliser.
Je citerais, entre autres, Daniel Domenge, son complice du Trio Callipyge et Jo Labita, un accordéoniste aux doigts de fée que se disputent aujourd’hui bon nombre de chanteurs.

« Grain de sable » au style très bossa pourrait être la suite de « La samba des prophètes » que chantait Claude Nougaro accompagné jadis par le célèbre percussionniste Aldo Romano qui avait alors lâché ses baguettes pour retrouver son instrument premier, la guitare.

« Pas d’âme » est une très belle chanson-hommage à la « môme qui piaffe ».

Martine Ferreira, qui est l’une des plus grandes interprètes d’Edith Piaf, ne s’y est pas trompée. Elle l’a d’ailleurs inscrite à son répertoire et la chante en rappel.
Si toutes les chansons de cet album sont réussies, j’ai un petit faible pour « Rue du moulin d’Etienne » où la sensibilité à fleur de peau d’Erwens transpire à chaque note de musique.

Un album que je vous recommande chaudement.

Jean-Marc Dermesropian

 

Grain de sable

à mon amie kaoline

Paroles et musique : Erwens
Extrait de l’album « Eponyme » Erwens

[one_half last= »no »]
Je ne suis
Qu’un grain de sable,
Qui se voudrait plus aimable,
Pour pouvoir être capable,
D’apprivoiser un potier.

Qu’on me donne cette chance,
Juste un terme à mon errance,
Ce s’rait plus bel hommage,
La plus belle des images.

L’inconnu du bataillon,
L’empêcheur de tourner
En rond,
Laissez-moi encore rêver,
Ne plus être sous les pieds.
Qu’un..

(Refrain)
Grain de sable, grain de sable,
Je ne suis
Qu’un grain de sable,
Grain de sable,
Pas content, non !
Pas content de mon état.
Dans l’étable, grain de sable,
Y avait un âne et un bœuf,
Sous ses mains
Grain de sable,
Je serai comme un sou neuf.
Juste un vase, grain de sable,
Pourvu que ce soit au feu,
Qu’elle me donne, l’apparence..
L’apparence qu’elle veut…
vai.. va.. va.. va..

Et me glisser en tour de rein,
Là sous le feu de sa main,
Pour me brûler à son tour,
Comme au plus beau des beaux jours…

Je ne suis
Qu’un grain de sable,
Amoureux de cette fable,
Et m’alanguir sur la table,
Comme un désir ineffable.[/one_half]

Faire l’amour à la glaise,
Juste pour sentir la braise,
Et m’immoler en silence,
En tournemain si intense…

C’est tout cela qui m’apaise,
Là au flanc de ma falaise,
Je voudrais sur cette terre,
Sentir encore la lumière…

Et me fondre en alchimie,
Pour me noyer par défi,
Sentir ses mains qui excellent,
Renaître sur sa girelle…

Refrain

Chorus

Et de ma plage, infidèle,
Je laisserai les ombrelles,
Ainsi que leurs ritournelles,
Juste pour plaire à ma belle…

Faire l’amour à la terre,
C’est tout ce que je sais faire,
Elle est belle et solitaire,
Je suis fier de ma potière…

Je serai bien volontaire,
Grain de sable à part entière,
Et je n’attends
Plus que des ailes,

Pour qu’à sa pâte
Elle me mêle…

Refrain

grain de sable, grain de sable,
grain de sable grain de sable..ad lib