Mon élo

Paroles et musique : Erwens
Extrait de l’album « Contes à rebours » Erwens
erwens

[one_half last= »no »]
Quels sont ces serpents,
Qui sifflent sur ma tête ?
Toutes les voix sans cesse,
Autour de moi s’élèvent…
Car il faut sans arrêt,
Qu’on m’dise stop ! Arrête !
Pour tout recommencer,
Être enfin bon élève,
Redire lentement, et délicatement
Des termes satisfaisants,
En rythmes intelligents…
C’est pourquoi j’ai choisi,
Sur ma liste personnelle,
D’user de ce défaut,
Pour rendre ma vie plus belle…

Excusez mon élo,
Pardonnez ce détail,
C’est mon élo à moi,
C’est mon élo élo
C’est mon élocucu,
C’est mon élocution
On m’appelle arty !
On m’appelle articule !

Ce qui se conçoit bien,
S’énonce clairement,
Et les mots pour le dire,
Arrivent aisément.
Je ne peux respirer,
Par défaut de mon nez,
Et les mots pour passer,
Jouent à se bousculer.
Pouvez avec moi,
Dire tout ça si vite,
En termes de rhétorique,
Sans vous casser la pipe ?
Alors essayez donc,
Et ne soyez pas tristes,
Pour ces mots funambules,
Qui entrent sur la piste…

[/one_half]

Excusez mon élo,
Pardonnez ce détail,
C’est mon élo à moi,
C’est mon élo élo
C’est mon élocucu,
C’est mon élocution
On m’appelle arty !
On m’appelle articule !

Que je parle ou qu’je bulle,
On veut que je module,
Que je récapitule,
Sans autre préambule,
Que j’use de formules
En paroles majuscules,
Qui vont et déambulent
Dans de drôles de vestibules,
Où de simples virgules,
Qu’aucune loi ne stipule,
Font des conciliabules
Dans ce monde incrédule.
Pour qu’on me congratule,
J’avalerai vos pilules,
S’il faut que j’articule,
C’est un travail d’Hercule.

Excusez mon élo,
Pardonnez ce détail,
C’est mon élo à moi,
C’est mon élo élo
C’est mon élocucu,
C’est mon élocution
On m’appelle arty !
Il faut que j’articule !

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *